top of page

Imagerie mentale : utiliser la visualisation dans la préparation mentale



La visualisation, aussi désignée sous le terme d'imagerie mentale, est une technique de préparation mentale utilisée par les athlètes, les artistes et les entrepreneurs pour améliorer leur performance.

Le concept de base est simple, mais les applications sont multiples et souvent sous-estimées.

Je vous propose dans cet article sur la préparation mentale un tour d'horizon de quelques applications intéressantes de la visualisation en sport.

Il est à noter que l'imagerie mentale peut être utilisée dans divers domaines:

- Dans les études et les examens : les étudiants peuvent utiliser l'imagerie mentale pour se préparer aux conditions de leurs examens, pour visualiser le chemin à parcourir jusqu'aux examens et mieux anticiper leur planning...

- Dans l'art : les créatrices et créateurs peuvent l'utiliser pour créer sans être limités par les contraintes physiques, avant de transcrire cela dans l'univers matériel.

- Dans le monde professionnel : il est possible d'utiliser la visualisation pour se mettre en condition avant des échéances importantes comme des réunions, des périodes intenses de travail... mais aussi pour mieux anticiper les obstacles à venir.

Nous ne détaillerons pas ces domaines, mais vous pouvez y transposer les quatre types de visualisation présentées ici.


Visualiser pour se motiver

C'est l'objectif le plus connu de la visualisation : visualiser sa réussite pour se motiver.

Mais pour moi, c'est aussi le moins intéressant, parce que le plus hasardeux.

En visualisant sa réussite, le cerveau risque d'être pris au dépourvu si tout ne se déroule pas comme prévu. Résultat : sentiment de panique et perte d'efficacité.

En outre, penser réussite peut ne pas enlever la petite voix insidieuse qui murmure "Oui, mais et si tu ne gagnes pas ?...". Tout faire reposer sur la visualisation de la victoire risque en réalité d'exacerber la peur de l'échec.

Donc, c'est l'usage à prendre avec le plus de précautions.


Visualiser pour anticiper

Toute visualisation de l'avenir n'est toutefois pas à banir.

J'aime beaucoup utiliser la visualisation qui porte - non pas sur le résultat, mais sur le processus d'une compétition.

Plutôt que de se voir gagner, observer le déroulé pour voir comment notre cerveau réagit.

Cet aspect implique de faire varier les scénarios : créer des imprévus bons ou mauvais, des situations difficiles, imaginer divers scénarios...

Non pas pour prévoir telle ou telle réaction à tenir précisément (au risque de se figer dans un scénario, et risquer d'être déstabilisé si celui-ci ne se déroule pas comme prévu).

Mais il s'agit bien de visualiser de multiples scénarios pour :

- Assouplir le cerveau, lui faire gagner en flexibilité en lui montrant que l'inconnu fait partie du jeu

- Mieux se connaître et mieux observer ses réactions émotionnelles et cognitives face à l'inconnu

- Améliorer sa gestion des pensées et des émotions en apprenant à faire face à ces diverses situations.



Visualiser pour récupérer

C'est un usage un peu plus connu, et qui, s'il est bien fait, permet d'obtenir d'excellents résultats.

Après une blessure qui gêne un mouvement, un athlète peut s'aider de la visualisation pour favoriser la récupération des mouvements articulaires.

La visualisation concerne alors le mouvement en lui-même, et alterne entre des phases de visualisations et des phases de mises en mouvement physique.

L'alternance doit être bien dosée, progressive, et porter sur des mouvements et des rythmes différents.

Cette visualisation doit être faite avec prudence, et je recommande plus que toutes les autres de la faire avec une personne dont c'est le métier.

Les résultats sont là lorsque cette technique est appliquée avec méthode, pour se remobiliser après une blessure.


Visualiser pour s'améliorer techniquement

On peut visualiser un mouvement pour le retrouver...

Mais aussi pour l'acquérir, ou plutôt pour le corriger.

Dans les mouvements qui doivent être précis, comme un swing de golf, vous pouvez vous visualiser en train de faire le mouvement et le corriger si votre visualisation est mauvaise.

C'est surprenant pour beaucoup de monde mais la visualisation montre bien souvent que la technique est "mal enregistrée" dans le cerveau. La corriger et la dérouler plusieurs fois permet de corriger cet enregistrement.



Voilà un petit aperçu de ce que l'on peut faire avec la visualisation. Dans mon travail, je combine et j'approfondis bien souvent ces techniques selon les besoins. Mais vous pouvez vous-même réaliser ces techniques dès à présent. Vous pouvez aussi bien entendu vous faire accompagner pour que quelqu'un vous guide dans la visualisation, afin de mieux maîtriser l'expérience, et en tirer des bénéfices.

C'est tout le sens du travail de préparateur mental.


Et d'ailleurs, si cet article vous a plu et que vous souhaitez utiliser la visualisation pour améliorer vos performances... Vous pouvez retrouver ici ma proposition d'accompagnement.

Vous pouvez prendre un rendez-vous téléphonique pour que l'on échange sur votre situation : c'est gratuit, sans engagement, et souvent un bon moyen d'y voir plus clair dans vos objectifs.


Au plaisir d'échanger !


Antoine

18 vues0 commentaire

Comments


bottom of page